Fauteuil Art Déco

fauteuil art deco tapisserie garnissage

Ce fauteuil Art Déco d’une très belle ligne nécessite une complète restauration. Les pieds-accotoirs sont décollés en plusieurs endroits et l’ensemble de la tapisserie est dégradé : l’armature (jonc) est cassée, les ressorts ne sont plus tenus (cordage cassé), la tapisserie est déchirée.

Sanglage et pose des ressorts

L’assise du fauteuil est entièrement dégarnie, la première étape est la pose de nouvelles sangles, la pose de nouveaux ressorts et leurs coutures

Une fois les ressorts en place, on passe au guindage qui a pour objectif de mettre en compression les ressorts et de donner la forme de l’assise. Le guindage se fait grâce à plusieurs passages de cordes qui viennent se nouer sur les ressorts et qui sont ensuite maintenues sur la carcasse.

Guindage

Le guindage de ce type de fauteuil est dit « suspendu » – cela afin d’apporter beaucoup de confort à l’assise. Pour cela, un jonc en acier est ligaturé sur l’extérieur des ressorts. L’ensemble forme une cage qui s’abaissera entièrement lorsqu’on s’assiéra dessus.

Pose de la toile forte

On dispose ensuite sur la cage une toile de jute. Cette dernière est appointée sur les quatre côtés.

Cette toile est cousue avec le jonc formant la cage ainsi qu’aux ressorts. Les lacets qui recevront les masses de crin sont disposés de manière homogène sur la surface de l’assise. Une fois ces opérations effectuées, les semences maintenant la toile sont définitivement enfoncées.

Mise en crin

On procède alors à la mise en crin qui consiste à placer des pelotes de crin végétal sous chacun des lacets

Emballage et rabattage

Le crin est recouvert d’une toile d’embourrure puis est travaillé sur sa partie centrale afin de pouvoir poser le point de fond. Le rabattage peut alors débuté – c’est une opération qui consiste à travailler la masse de crin sur chacun des côtés puis à fixer la toile d’embourrure.

La toile d’embourrure peut maintenant être cousue au niveau du jonc.

Piquage

Le piquage permet de donner au fauteuil ses formes et d’assurer à la garniture une bonne longévité. Le piquage de coin renforcera les angles. Les différents points dessinés sur la toile d’embourrure tasseront le crin emprisonné jusqu’à l’obtention d’un bourrelet sur tout le pourtour.

Mise en blanc - en cours

Afin de préparer le fauteuil à la pose du tissu final, on pose au préalable une toile blanche. Cette toile permettra de présenter le fauteuil sous sa forme définitive.