Commode Louis XV

commode Louis XV

Voici la réalisation d’une commode de style Louis XV en chêne massif. L’épure dessinée à l’échelle 1/5 donnera les proportions et les galbes des différents éléments constitutifs.

Ossature

Les montants et les traverses sont usinées en chêne massif. Les assemblages sont en tenons mortaises.

Détail de l’assemblage à queue d’aronde de la traverse haute.

Pied Louis XV

Le pied Louis XV de type « couteau » comprend plusieurs étapes successives de réalisation :

En premier lieu vient le tracé sur les montants de section carrée. Puis le chantournement à la scie à ruban permet une première ébauche du galbe.

Le pied chantourné est repris à la toupie à l’aide d’un gabarit afin de donner la forme finale.

On effectue ensuite un montage à blanc afin de déterminer les arases qui permettront la réalisation du « couteau ».

Tracé du « couteau » et réalisation de ce dernier à la gouge. L’objectif de cette étape est de permettre  d’une part de raccorder les galbes des montants et les traverses, d’autre part d’affiner le pied et lui donner l’esthétique attendue.

On procède au positionnement des bronzes sur le genou des montants. Les bronzes sont travaillés afin qu’ils épousent le galbe du pied Louis XV.

Les becquets

Les becquets sont de petites pièces de bois qui permettent d’assurer la continuité des courbes des traverses avec les montants. Ces pièces sont rapportées collées pour des raisons de tenues mécaniques.

Les tiroirs

Les tiroirs sont en chêne massif et à assemblage queues d’aronde d’ébéniste. Les queues d’aronde dites « d’ébéniste » se distinguent des autres queues d’aronde par la finesse de l’inter-queue, prouvant que celles-ci sont réalisées à la main et non à l’aide de machines automatiques.

La commode

La commode commence à prendre forme avec le galbe des tiroirs.